ENVIRONNEMENT

“La terre n'est pas un héritage de nos parents, elle est un emprunt que nous faisons à nos enfants”
Mahatma Gandhi

Les problèmes de pollution ont commencé à apparaître aux Etats-Unis et en Europe à partir de 1950, moment du début de la production des PFC.

Les PFC (Fluorocarbures | Perfluorocarbures) sont une famille de substances chimiques créées par l’homme et connues pour leur impact négatif sur l’environnement. Un grand nombre d’entreprises les emploient pour fabriquer leurs produits.

Les gaz fluorés sont utilisés dans diverses applications industrielles, notamment les installations de réfrigération et les extincteurs, l’électronique, la fabrication de médicaments, de cosmétiques et de textiles. Mais aujourd’hui la plupart des industries abandonnent progressivement leur utilisation à cause de leurs effets nocifs.

Dans le secteur textile, les PFC (Fluorocarbures | Perfluorocarbures) sont des composés synthétiques qui sont utilisés pour leurs propriétés d’imperméabilité à l’eau, à l’huile et aux salissures en général.

Les processus de fabrication, de nettoyage et d’élimination des déchets en fin de vie font de ces composés une menace pour les personnes, car les PFC peuvent s’accumuler dans les tissus vivants et être potentiellement cancérigènes. De fait des traces de PFC ont été retrouvées chez certains animaux comme les dauphins et dans le foie des ours polaires, mais aussi dans le sang humain. Les PFC peuvent également perturber le fonctionnement de la thyroïde et de la fertilité, et faciliter la croissance de certains cancers chez l’homme.

Pour toutes ces raisons, Greenpeace (https://es.greenpeace.org/es/) a lancé une campagne contre les PFC après en avoir détecté des niveaux élevés dans les vêtements de sport des grandes marques textiles. Greenpeace pousse l’industrie textile à éliminer tous les polluants de ses produits. Et nombreuses sont aujourd’hui les marques qui ont décidé de s’engager dans la Detox.

Greenpeace a mis en évidence les propriétés dangereuses des PFC pour l’environnement :

  • Teneur élevée en fluor.
  • Non biodégradables.
  • Très persistants dans l’atmosphère.

Par ailleurs, ces molécules ont l’aptitude de se répandre facilement dans nos ressources hydriques (fleuves, rivières, lacs, plans d’eau, mers) et une fois libérées dans l’environnement, elles persistent pendant de nombreuses générations.